fbpx
Le baby blues : qu’est-ce que c’est ?

Le baby blues : qu’est-ce que c’est ?

Avec l’arrivée de votre bébé vos émotions sont plus intenses. Vous pouvez passer du rire aux larmes très facilement. Vous êtes complètement chamboulée par les évènements et c’est tout à fait normal. Beaucoup de femmes sont touchées par le baby blues après laccouchement. Quels sont les symptômes ? Combien de temps cela peut durer ? Et surtout comment le surmonter ? Nous faisons le point pour mieux comprendre cet état d’esprit parfois méconnu par les mamans.

Les symptômes du baby blues :

Le baby blues apparaît en général 3 à 10 jours après l’accouchement. Cet épisode émotionnel mélange à la fois la joie, le bonheur, la peur et la solitude. Ce trouble vous emporte dans une petite déprime passagère. Les papas ne sont pas épargnés et peuvent eux aussi avoir ce sentiment.

Pour les mamans ce phénomène est en partie causé par le changement physiologique (chute d’hormones, chute des progestatifs etc), le manque de sommeil et le stress.

Voici les symptômes les plus fréquents du baby blues sont :

  • Pleures réguliers sans raison
  • Hypersensibilité
  • Épuisement complet
  • Irritabilité
  • Vous avez l’impression de ne pas réussir dans votre nouveau rôle de maman
  • Anxiété importante
  • Vous vous repliez sur vous même et vous préférez rester chez vous
  • Perte de l’appétit
  • Vous sentez que vous n’allez pas bien

Si vous ressentez plusieurs de ces symptômes, vous êtes susceptible de vivre un baby blues. Il n’y a pas de traitement pour “soigner” cet épisode de déprime passager. En revanche si vous ne ressentez pas d’améliorations ou si vous êtes complètement exténuée, parlez-en avec votre médecin.

Combien de temps dure le baby blues ?

Rassurez vous le baby blues n’est que temporaire. Il dure rarement au delà de 10 jours environ. Ce n’est pas une maladie : il n’existe donc aucun traitement pour le soulager. Celui-ci disparaît petit à petit de lui même. En revanche on constate un pic plus intense entre le quatrième et cinquième jour après l’accouchement.

Le baby blues ne touche que 10% des jeunes mamans. Parfois il ne dure que 2 à 3 jours chez certaines femmes. Que ce soit votre tout premier bébé, votre second ou bien votre troisième enfant : le baby blues est très variable. Chaque femme est différente et a un parcours bien à elle. Ne culpabilisez pas, vous n’y êtes pour rien.

Si malgré tout cet état perdure, consultez votre médecin car il pourrait s’agir d’une dépression post-natale. Au delà de deux semaines, vous pouvez demander conseil et demander un avis médical.

Comment surmonter le baby blues ?

Vous pourrez surmonter le baby blues. Si vous êtes plusieurs femmes à le vivre, vous êtes aussi nombreuses à vous défaire de ce petit passage émotionnel.

Pour cela vous aurez besoin de vous reposer. La fatigue est un facteur d’anxiété et de stress. Demandez de l’aide au papa et à votre entourage si besoin. Parlez autour de vous de votre mal être. N’ayez pas “honte”, vous n’êtes pas la seule à vivre un baby blues. Votre entourage ne se rendra peut-être pas compte de votre état, alors n’hésitez pas à le solliciter.

Prenez soin de vous

Sortez pour vous changer les idées, prenez un bain, mangez un plat qui vous fait plaisir. Il est important de trouver un peu de temps rien que pour vous. Vous avez le droit d’être maman et de souffler un peu quelques instants.

Passez des moments agréables avec votre bébé

Faîtes une petite balade en plein air et prenez le temps de faire du peau à peau avec votre nouveau-né par exemple.

Prenez conscience que vous vivez un baby blues

Ne dramatisez pas votre état. Maintenant que vous savez que ce passage n’est que temporaire, vous pouvez vous détendre. Ayez confiance en vous et tout finira par rentrer dans l’ordre. Partagez votre ressenti avec votre conjoint et votre entourage. Il pourront vous aider à vous sentir mieux.

Faites intervenir une aide ménagère

Si votre conjoint peut difficilement vous aider, pensez à l’aide ménagère. Selon votre situation, vous pouvez obtenir un coût très faible de la prise en charge de l’aide ménagère. Cela vous aidera dans les premiers mois de vie de votre bébé. Et n’oubliez pas non plus, que vous pouvez obtenir un crédit d’impôt l’année suivante.

Alors, encore une fois respirez vous n’êtes pas seules !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Donec eleifend felis commodo massa consectetur libero. Praesent sit Sed Lorem mattis