fbpx
Calendrier vaccinal de bébé : les vaccins obligatoires

Calendrier vaccinal de bébé : les vaccins obligatoires

Depuis le 1er janvier 2018 le calendrier vaccinal a été renforcé. 8 vaccinations auparavant recommandées sont désormais devenues obligatoires. On compte actuellement au total 11 vaccinations obligatoires.

Ensemble nous verrons la liste complète de vaccination pour les enfants de 0 à 6 ans. Nous verrons également les vaccins dit : recommandés et complémentaires. Enfin vous retrouverez quelques informations sur les risques à encourir en cas de non vaccination de votre bébé.

Les vaccins obligatoires de 0 à 6 ans :

Les 11 vaccins obligatoires ont été mis en place pour lutter contre la recrudescence de certaines maladies graves, comme la rougeole. Cette vaccination est obligatoire afin que votre enfant puisse accéder à la vie en collectivité comme la crèche ou l’école. Afin d’obtenir une protection optimale de la population il faudrait que 95% des enfants soient vaccinés. Rassurez-vous plus de 70 % sont déjà vaccinés contre ces 11 vaccins. Ce nombre ne cessera d’augmenter grâce à ce nouveau calendrier vaccinal beaucoup plus complet.

2 mois :

  • diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP), coqueluche, HIB (haemophilus influenzae b), hépatite B, pneumocoque => 1ère injection obligatoire

4 mois :

  • diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP), coqueluche, HIB (haemophilus influenzae b), hépatite B, pneumocoque => 2ème injection obligatoire

5 mois :

  • méningocoque C => 1ère injection obligatoire

11 mois :

  • diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP), coqueluche, HIB (haemophilus influenzae b), hépatite B, pneumocoque => 3ème injection obligatoire

12 mois :

  • rougeole-oreillons-rubéole => 1ère injection
  • méningocoque C => 2ème injection

Les vaccins entre 16 et 18 mois :

  •  rougeole-oreillons-rubéole => 2ème injection obligatoire

À 6 ans :

  • diphtérie-tétanos, poliomyélite, coqueluche => Rappel obliagtoire

Quels sont les vaccins recommandés et complémentaires ?

Qu’un vaccin soit recommandé ou bien complémentaire il reste tout de même important à faire. La différence entre les deux provient de l’histoire de la vaccination en France. Certaines maladies ont été plus contractées que d’autres et de façon plus graves également. C’est pourquoi on retrouve des vaccins obligatoires, recommandés ou bien complémentaire. Ces derniers sont d’ailleurs complémentaires car ils sont plus récents que les précédents.

Les vaccins recommandés :

Le BCG, le vaccin contre la tuberculose est fortement conseillé si vous êtes exposé à un risque élevé de tuberculose. Cela concerne les personnes vivant en Ile de France par exemple. En revanche en Guyane et à Mayotte ce vaccin doit être fait avant la sortie de la maternité.

Un autre vaccin qui est fortement recommandé est le vaccin des nourrissons de moins de 6 mois contre le rotavirus (gastro-entérite).

Sachez qu’afin de protéger au mieux votre bébé vous devez vous aussi être vacciné. Pensez donc à vous faire vacciner de la varicelle, l’hépatite B et la coqueluche si vous ne l’avez pas déjà fait.

Les vaccins complémentaires :

Le vaccin contre la grippe est un vaccin complémentaire. L’injection doit être faîte une fois par an dès l’âge de 6 mois. Les bébés et les enfants de 6 mois à 9 ans qui n’ont jamais reçu ce vaccin ont besoin d’en recevoir 2 doses, à au moins 4 semaines d’intervalle. Les enfants qui ont reçu une ou plusieurs doses du vaccin contre la grippe saisonnière par le passé n’auront besoin que d’une dose par année.

Enfin on retrouve le vaccin contre l’hépatite A. Votre enfant peut se faire vacciner dès l’âge de 1 an. Le risque est plus élevé pour les enfants séjournant dans des collectivités d’enfants handicapés ou porteur de mucoviscidose.

Qu’est-ce que je risque si je ne vaccine pas mon enfant ?

Sachez qu’il est obligatoire de faire vacciner votre enfant. Il est important d’éradiquer certaines maladies qui réapparaissent comme la rougeole par exemple. Toutes les collectivités comme les crèches, les écoles ou bien les centres préscolaires vous demanderons de tenir à jour les vaccinations de votre enfant sous peine de refus d’admission.

La sanction pénale spécifique au refus de vaccination est supprimée. Cependant le fait de ne pas vacciner votre enfant vous expose à ne pas assurer sa santé. De ce fait, vous pouvez être poursuivit pour ce motif et faire l’objet de poursuites pénales.

Calendrier vaccinal de bébé : les vaccins obligatoires 1

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu